Bretagne et Grand Ouest

Intervention de Roland Nivet à Nagasaki (en français)

Conférence à Nagasaki contre les bombes A et H

Unis dans l’action pour gagner l’élimination des armes nucléaires

Je voudrais en premier rendre un hommage au rôle joué par les Hibakushas et par les mouvements de paix au Japon dont la permanence de la mobilisation a contribué pour une large part au succès que constitue l’obtention d’un traité d’interdiction des armes nucléaires.

Une victoire des mobilisations citoyennes

L’adoption par l’ONU d’un traité d’interdiction des armes nucléaires est une victoire à mettre à l’actif des millions de personnes et d’ONG qui, à travers le monde, pendant des dizaines d’années ont agi pour l’élimination définitive de toutes les armes de destruction massive en liaison et convergence.
avec les actions d’un certain nombre d’Etats et d’institutions nationales et internationales comme l’ONU, la Croix Rouge internationale, l’OIT, la CSI (confédération syndicale internationale), etc.

Les enjeux mondiaux

Les armes nucléaires constituent un danger mortel pour l’humanité. Elles doivent être éliminées.

Le complexe militaro-politico-industriel qui est l’adversaire principal dans cette phase de la lutte vers l’élimination des armes nucléaires. En effet, le complexe militaro-industriel, est un des principaux obstacles et adversaires à notre lutte commune pour l’élimination des armes nucléaires. Il domine et contrôle aussi le pouvoir médiatique à tel point qu’en France l’adoption du traité d’interdiction des armes nucléaires a été totalement passée sous silence.

Le rapport des forces

Il ne faut pas sous-estimer le succès de constitue le traité d’interdiction des armes nucléaires, mais il ne faut pas non plus le surestimer ni sous-évaluer la détermination de nos adversaires pour retarder l’élimination des armes nucléaires.

Ce qui est vraiment positive c’est que le rapport de force a évolué en faveur de l’élimination des armes nucléaires.

Prendre en compte les aspirations des peuples à la paix et les outils dont nous disposons

Si l’aspiration des peuples à la paix est immense, le complexe militaro-industriel a un poids considérable sur les encore à justifier ou à imposer des augmentations des dépenses d’armement.

Nous devons donc à la fois agir ensemble pour une transition pacifiste et l’élimination des armes nucléaires et exiger le gel immédiat de toutes les modernisations des armes nucléaires.

L’outil premier et irremplaçable réside dans le rôle irremplaçable de la société civile y inclus avec tous les partis politiques qui sont d’accord.

La France et l’Europe

En France la majorité et le gouvernement actuel (Macron) est favorable à la dissuasion nucléaire, à la militarisation des relations internationales, aux interventions militaires à l’étranger et à l’alignement sur les politiques de l’OTAN.

Cette politique est marquée par deux orientations principales extrêmement dangereuses et graves

  1. la volonté de doubler le budget consacré aux armes atomiques (de 3,5 à 7 milliards par an) en afin de renouveler l’ensemble de la flotte de sous-marins nucléaires.
  2. le deuxième objectif est d’augmenter le budget militaire de la France pour aboutir en 2022 ou 2025 à un budget militaire qui soit égal à 2 % du PIB comme le demande l’OTAN soit à terme une augmentation de 10 milliards par an.

Face à ces politiques le Mouvement de la paix a initié un collectif d’organisations sur la base d’un appel intitulé : « en marche pour la paix, stop la guerre stop les violences ». Ce collectif compte aujourd’hui 115 organisations très diverses dont plusieurs organisations syndicales dont la plus importante à savoir la CGT forte de 850 000 adhérents.

Ce collectif a initié deux actions principales savoir une pétition contestant les deux orientations ci-dessus mentionnées et en faveur de la ratification du traité d’interdiction des armes nucléaires et l’organisation de marches pour la paix à travers toute la France qui auront lieu le samedi 23 septembre dans le cadre de la Journée internationale de la Paix. Le Mouvement de la paix appelle à des rassemblements sur les sites nucléaires le 9 octobre 2017.

Toutes ces actions seront des contributions au succès de la VAGUE MONDIALE POUR LA PAIX qui a été décidée par la conférence contre les bombes A et H.

Des propositions à mettre en débat

  • La nouvelle étape de mobilisation internationale pour la ratification du traité par le maximum d’États en particulier par la France et tous les Etats dotés de l’arme nucléaire doit s’appuyer sur une démarche la plus unitaire et intégratrice possible entre tous les mouvements, personnes, partis, ong, syndicats, réseaux, citoyens, personnalités mais aussi institutions nationales et internationales qui luttent pour l’élimination
  • Il convient de rechercher les moyens d’une unité d’action renforcée des mouvements de paix à travers le monde, unité d’action qui constitue pour moi une des conditions pour gagner le plus rapidement possible la bataille de l’élimination des armes nucléaires

L’appel lancé par la conférence internationale et le meeting international d’Hiroshima est une très bonne opportunité pour cela. La mobilisation des mouvements de paix au Japon nous encourage à être de plus en plus actifs. Hier j’ai envoyé un mail aux 100 comités locaux du Mouvement de la paix en France pour attirer l’attention sur la nécessité d’une plus grande mobilisation pour assurer le succès des marches pour la paix le 23 septembre dans le cadre maintenant également de la VAGUE MONDIALE POUR LA PAIX et pour le des armes nucléaires.

Dans ce contexte je suis heureux de vous informer des initiatives que le Mouvement de la Paix français a décidé pour les mois qui viennent :

  • le 23 septembre des marches pour la paix et le désarmement nucléaire à travers toute la France
  • le 7 octobre organisations de rassemblement devant les sites symbolique des armes nucléaires françaises
  • au moment, du vote du budget national nous protesterons contre le budget dédié aux armes nucléaires
  • le 2 novembre au moment de notre congrès national nous organiserons un meeting international pour la ratification du traité avec différents mouvements de paix des pays dotés d’armes nucléaires
  • en août septembre octobre jusqu’en novembre nous avons prévu d’organiser des dizaines de débats autour du film « la bombe et nous » dans plus d’une cinquantaine de communes

Merci beaucoup pour toutes les actions que vous faites au Japon, l’exemple de votre dynamique d’action est énorme pour nous.

Ensemble nous gagnerons

Roland Nivet, co-secrétaire du Mouvement de la paix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives