Bretagne et Grand Ouest

Un constat

Jamais l’humanité n’a autant qu’aujourd’hui disposé de moyens pour permettre que chaque être humain puisse vivre en paix et en sécurité. Or, les problèmes qu’affronte l’humanité n’ont jamais été aussi graves (conflits, prolifération des armes y compris nucléaires, atteintes à l’environnement, réchauffement climatique, famines, guerres, etc.).

Les causes

Les causes de cette contradiction résident dans le fait que la mondialisation néo-libérale des économies accentue la fracture entre les sociétés et au sein des sociétés, développant une violence structurelle tous azimuts et alimentant une augmentation jamais connue des dépenses d’armement qui ont doublé depuis 2002, passant de l’ordre de 850 milliards de dollars en 2002 à 1680 milliards en 2011!

A voir: Pour sortir de la crise, mettre en œuvre une culture de la paix.

Les conséquences

Ainsi, un régime de violences structurelles permanentes s’installe sur la planète en particulier dans les pays du sud qui sont victimes de guerres qui souvent résultent de la volonté de contrôler et d’exploiter des richesses en particulier minérales abondantes et stratégiques. La crise s’accompagne par ailleurs de désastres environnementaux majeurs induisant un réchauffement climatique dangereux pour la paix.

Malgré tout, des avancées

Des résultats ont été obtenus. L’Amérique latine est sur le chemin d’évolutions démocratiques. Dans le monde arabo-berbère des peuples ont fait chuter pacifiquement leurs dictateurs et les luttes pour plus de liberté et de démocratie se poursuivent. Ils ont levé l’obstacle de la peur et montré que par l’action politique il est possible de construire un avenir plus humain. La Palestine est entrée aux Nations Unies. A l’ONU une immense majorité d’États sont favorables au désarmement nucléaire. Les manifestations des indignés dans de nombreux pays s’inscrivent dans cette dynamique.

Des résultats positifs obtenus quand il y a eu des luttes

Ces résultats, tout comme la Marche mondiale des femmes, le succès des forums sociaux, le traité sur les armes légères, l’interdiction des armes chimiques, les zones exemptes d’armes nucléaires, l’arrêt des essais nucléaires dans des espaces naturels, l’affirmation des droits économiques sociaux et culturels des peuples, le vote de l’assemblée générale des Nations Unies pour un traité sur le contrôle du commerce des armes (malgré ses limites), etc., montrent que l’aspiration à la paix, à la justice, à la démocratie, à la liberté, est universelle et que nos luttes, du quartier à la planète, ont été utiles et génèrent des résultats lorsqu’il y a eu des mobilisations d’envergure.

Et la France la dedans?

Comme toutes les grandes puissances (USA, GB, Russie, etc …) la France traine les pieds: programmes de modernisation des armements y compris nucléaires, exportations d’armes, bases militaires à l’étranger, violation quotidienne du Traité de Non-Prolifération, réintégration de l’OTAN… Récemment à Chicago, le nouveau président de la République a validé l’acceptation par la France du bouclier antimissile proposé par les USA et si cher à l’époque au président Reagan sous le terme de « guerre des étoiles. »

Pourtant, 81% des Français sont pour que la France participe activement à la mise en place d’une convention internationale d’élimination des armes nucléaires.

Un contexte particulier: la Bretagne et l’Ouest « abritent » 90% des armes nucléaires françaises. Le scandale du programme M51.

Plus d’éléments d’analyse: voir le texte d’orientation stratégique du congrès du Mouvement de la Paix de Novembre 2011.

 

     Continuez à L’alternative…

 

Achetez votre badge
badge du Festival Debout Tout le Monde
Rejoignez-nous
Faites un don
Vidéo: « Plus rien ne m’étonnes » de Tiken Jah Fakoly
Vidéo à voir

"La Stratégie du Choc" est un film réalisé autour du livre de Naomi Klein. Il nous a paru que ce film donnait des éléments de compréhension du monde dans lequel nous vivons et des violence structurelles auxquelles nous sommes confrontés. Sans forcément partager tout ce qui est dit dans ce film, il nous a paru utile de le mettre sur notre site internet dans un démarche d'éducation populaire.

     VOIR LE FILM...