Bretagne et Grand Ouest

Maghreb

timbre de commémoration 1975-1945timbre de commémoration algérieLe 8 mai 1945 est le jour de la victoire des Alliés contre le nazisme.

Mais, comme peu de citoyens français le savent, ce jour a vu aussi l’horreur se répandre dans l’Est Algérien, en particulier dans les villes de Sétif, Guelma et Kherrata.

Des dizaines de milliers d’Algériens et cent deux européens trouvèrent la mort dans d’atroces conditions durant les mois de mai, juin et juillet 1945.

Selon les historiens, cette tragédie du 8 mai 1945 fut le prélude à la Guerre d’Indépendance algérienne. Aujourd’hui, il est temps de lire ensemble cette page sombre de l’Histoire commune de l’Algérie… Continuer la lecture

Ils ne savaient pas que c'etait une guerreEn première vision en Ille-et-Vilaine :

  • « Ils ne savaient pas que c'était une guerre »
    Lundi 27 mars 2016 à 20 h 30
    Cinéma « Le Sévigné »
    43 rue du Muguet à Cesson-Sévigné

Algérie, 50 ans après… 15 habitants d’un village de Loire apportent aujourd’hui leurs simples témoignages avec leurs souvenirs de soldats du contingent appelés en Algérie. Un film solidement réalisé avec beaucoup de sincérité.

Après la séance : Echanges ouverts autour de ce film.
Animés par : Georges PLOTEAU, Membre du Bureau national ARAC, Roland NIVET, Porte-parole national du Mouvement de la Paix.

En partenariat avec l’ARAC… Continuer la lecture

Le 8 mai, c’est la commémoration de la victoire sur le nazisme, mais c’est aussi un autre 8 mai à savoir les massacres de Sétif en Algerie.

Le Mouvement de la paix et la collectif « un autre 8 mai 45 » vous invitent à 16h à commémorer la mémoire des victimes et à participer a un film debat.

RDV square de Sétif à 16H à Rennes.

L'autre 8 mai

Article du site Webdo publié le 27 mars 2016:

Edgar Morin en Tunisie : Résister au fanatisme par la culture et l’éducation

Lors d’une conférence tenue samedi 26 mars à Beit El-Hikma sur le thème « la pensée face à la violence », le sociologue et philosophe français Edgar Morin s’est exprimé notamment sur le phénomène du fanatisme.

Edgar MorinLes conditions sociales difficiles, les inégalités, la sous-intégration des jeunes dans certaines sociétés, le rejet, l’humiliation, les milieux familiaux à la fois autoritaires et laxistes, la dégradation des valeurs et des principes sont autant de facteurs qui favorisent le fanatisme, a expliqué Morin.… Continuer la lecture

Archives