Bretagne et Grand Ouest

Poème écrit et dit par Yuri Sheliazhenko, pacifiste Ukrainien, et traduit en français par Suzanne de l’Union Pacifiste.

Vidéo et texte (ukrainien) : https://youtu.be/FPvKl860dlM


« Ridicule Guerre » – Yurii Sheliazhenko

Un poème ukrainien traduit à partir de sa version anglaise, https://youtu.be/7TC6cG0synI

Bien trop de contes de fées parlent de guerre
Pour la seule gloire des tueurs.
Voici une autre histoire :
Comment la guerre cessa – quand le rire éclata.

Imaginez la vie sous la colombe
Quand les esprits épris de paix
Embrassent d’amour la Terre unie
Et toutes et tous sont des amies.

Une paire d’amis eut le souhait infâme
De diviser et gouverner tous les pays.
Alors Anti a imposé son nom à l’Est
Et Super fit de même à l’Ouest.

Ils signèrent le traité de paix en
Se la promettant mutuellement,
Dans la patrie du peuple d’Anti
comme sur la terre du peuple de Super.

Ces Anti, ces Super – godelureaux élus
Veulent que tu payes et obéisses !
Creuse humblement  tes propres fonds,
Moyens de subsistance pour aujourd’hui.

Nombreuses sont leur promesses,
Que des paroles, pièces d’or, sur le papier.
Et te voilà avec ton âme qui est vendue,
Toutes les âmes, elles sont vendues.

Fie-toi à nous, tu es des nôtres.
Sinon, ennemi, tu pleureras !
Le Super-peuple foule au pied les ânes du peuple
Et l’Anti-peuple donne des coups au peuple.

Camarades, fatigués des tueries barbares
En guise des miracles promis,
Ils demandent à Anti quel était son but.
Ȧ Super ils dirent qu’il était quitte.

Face au bon peuple, les chefs perdirent l’esprit,
Appelèrent les patriotes au martyr ;
Super se défendant par préemption
D’Anti  qui  fit de même, également.

Aussi, les gens à Super et ceux à Anti
Prirent les armes, pleins de haine pour les foules ;
Des Anti-héros tueurs barbares,
Des Super-héros du mensonge.

Les deux armées marchèrent vers la guerre !
Une seule âme au milieu du terrain
Pensa nécessaire que le bon sens revienne
Libérer les foules de leur asservissement.

Les foules de Super et d’Anti furent toutes deux
Sommées de tirer au lieu de bêtement regarder…
Alors tous se mirent à rire d’une blague :
« La guerre, c’est super anti–acceptable ! »

Ciel et terre furent secoués par ce rire populaire.
Tous les faux dieux de guerre disparurent.
Amis de nouveau, tous les peuples de la terre
Purent jouir de la paix en leurs demeures.

Bien trop de contes de fées parlent de guerre
Pour la seule gloire des tueurs.
Mais la valeur de celui-ci  est qu’il nous montre
Comment la guerre cessa quand le rire éclata.

                                             Yurii Sheliazhenko


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives