Bretagne et Grand Ouest

A la veille du début des manœuvres militaires de l’OTAN en France le 6 Juin 2017, nous essayons de partager quelques infos à vous aussi de creuser pour vous faire votre opinion.

A – Première info : Les USA disposent de 180 bombes atomiques sur le territoire européen

180 bombes tactiques américaines en EuropeLa dissuasion nucléaire de l’OTAN repose essentiellement sur environ 180 bombes tactiques américaines de type B-61, réparties dans cinq pays membres, à savoir l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, les Pays-Bas et la Turquie.

B – Deuxième info : l’OTAN doit articuler la coordination entre ses moyens conventionnels et nucléaires.

parachutiste bundeswehrDeuxième info qui peut expliquer en partie les manœuvres de l’OTAN à la pointe de la Bretagne près de la base de sous-marins nucléaires de l’Ile Longue de Crozon mais aussi l’implication de la base aéronavale de Landivisiau.

L’OTAN revoit et transforme constamment ses politiques, ses capacités et ses structures pour faire en sorte de pouvoir continuer à faire face aux défis actuels et futurs pour la liberté et la sécurité de ses membres. Actuellement, les forces alliées doivent mener un large éventail de missions sur plusieurs continents ; l’Alliance doit veiller à ce que ses forces armées restent modernes, déployables et capables de mener des opérations prolongées.

Points principaux (Extraits du site de l’OTAN) :

La posture de défense moderne de l’OTAN s’appuie sur une combinaison efficace de capacités de pointe et de forces entraînées à opérer ensemble en parfaite continuité.

Le concept stratégique de 2010 fait de la défense collective, de la gestion de crise et de la sécurité coopérative les trois tâches fondamentales essentielles que l’Alliance doit continuer d’accomplir pour assurer la sécurité de ses membres. Dans le concept stratégique, la dissuasion, articulée autour d’une combinaison appropriée de capacités nucléaires, conventionnelles et de défense antimissile balistique, demeure un élément central de la stratégie d’ensemble de l’OTAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives