Bretagne et Grand Ouest

Triste record car face aux défis du monde actuel, l’humanité n’a d’autre chemin que la Paix

Dans son édition du 13 mars 2024, la revue « Air et Cosmos » titre : « C’est désormais chose faite : la France est devenue en 2023 le second plus gros exportateur d’armes au monde. Avec une augmentation considérable du volume d’équipements vendus à l’étranger, l’industrie de défense française a relégué la Russie à la troisième place, sur fond de guerre en Ukraine et de redéfinition des rapports diplomatiques. » L’article indique ensuite : « Les affaires marchent très bien pour la filière française de l’armement. Dans un rapport publié le 11 mars, l’Institut international de recherches sur la paix de Stockholm (Sipri) rapporte que la France est devenue le second exportateur d’armes mondial. L’industrie de défense française se hisse derrière les États-Unis, prenant la place de la Russie et devançant la Chine. De 2019 à 2023, le volume de ventes d’armes de la France a bondi de 47%».

Il faut noter l’opacité qui caractérise le secteur des ventes d’armes en France. La mise en place des outils permettant une meilleure information du parlement et un rôle accru des parlementaires n’a toujours pas abouti, malgré les décisions annoncées en ce sens pour donner suite à un rapport parlementaire. 

La presse spécialisée souligne que la France n’hésite pas à livrer des technologies mixtes à cheval sur le civil et le militaire, y compris à Israël et même à la Russie en contournant l’embargo.

La France exporte directement et indirectement vers des pays en guerre en contrevenant aux règles du traité sur le commerce des armes. Ses principaux clients sont au Moyen-Orient (avec le Qatar 36 %), mais aussi l’Asie, dont 42 % des ventes d’armes au régime ultra-nationaliste de l’Inde. On voit combien les ventes d’armes sont au cœur des redéfinitions stratégiques des USA, de l’OTAN et de la France. En Asie on assiste au développement d’une rivalité construite et développée essentiellement par les USA et tournée contre la Chine, avec la participation active de la France en tant que membre de l’Otan.

Il faut rajouter à ce tableau la loi programmation militaire en cours qui a entériné une augmentation de 40 % des dépenses militaires, le doublement des dépenses consacrées par la France aux armes nucléaires en violation du TNP. En outre, le Président de la République ne cesse de parler de réarmement qu’il pratique au quotidien avec les dépenses d’armement mais aussi à travers la militarisation des esprits avec le Snu. Enfin, le poids et la mainmise du lobby militaro-industriel sur un certain nombre de médias et via les réseaux sociaux se développent.

Par ailleurs, le Sipri souligne dans son rapport 2023 combien le commerce des armes va de pair avec une forte tendance à la privatisation des industries d’armement mais aussi avec le développement rapide des sociétés militaires et de sécurité privées (SMSP) qui vont jusqu’à assumer des responsabilités dans des fonctions essentielles de l’Etat.

Le Mouvement de la Paix alerte les citoyennes et citoyens sur la dangerosité pour la Paix de ces évolutions et la nécessité d’une réappropriation de la maîtrise publique des industries d’armement et de leur stratégie industrielle.

Ce que l’on attend de la France, c’est qu’elle prenne des initiatives audacieuses, en application de la Charte des Nations unies et dans le respect du droit international pour arrêter les conflits en Ukraine, en Palestine et ailleurs, de participer à la mise en place de processus pour une paix juste et durable dans ces régions afin d’éviter que le monde ne glisse vers une troisième guerre mondiale.

Par ses ventes d’armes, notre pays attise les conflits au lieu d’être à la pointe pour construire la paix. A travers ses déclarations « va-t-en-guerre » dans lesquelles il persiste à considérer comme envisageable l’envoi de troupes au sol en Ukraine, le Président de la République joue avec le feu.

Heureusement, des voix s’élèvent partout dans le monde pour alerter sur le fait que, face aux défis du monde actuel, l’humanité n’a d’autre chemin que la Paix. C’est ce chemin que la France doit prendre. A nous toutes et tous d’agir en ce sens.  

Le Mouvement de la Paix
Le 21 mars 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives