Bretagne et Grand Ouest
NON à la guerre avec l'IIran, NON aux ventes d'armes
NON à la guerre avec l'IIran, NON aux ventes d'armes

NON à la guerre avec l’Iran
NON aux ventes d’armes à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes unis

Au plan mondial des appels à l’action contre une guerre possible avec l’Iran ont été lancés dont un appel récent du Bip (Bureau International de la Paix). Le Mouvement de la Paix a décidé de s’inscrire dans ces mobilisations alertant la population.

Après avoir rompu unilatéralement le Traité ABM (Anti Balistic Missiles) après s’être retirés du Traité INF (Limitation des armes nucléaires à portée intermédiaire), les USA ont retiré en 2018 leur signature de l’accord sur le nucléaire iranien. Les USA contribuent ainsi, à travers une agressivité renouvelée avec l’Iran, à créer une situation très préoccupante avec le risque de plonger le Moyen-Orient dans une nouvelle guerre aux dimensions internationales. De plus, ils contribuent aussi à relancer la course aux armements nucléaires. Par ailleurs, ils développent une argumentation et des actes qui rappellent les mensonges et supercheries qui ont précédé l’invasion de l’Irak. Ainsi, l’envoi de navires de guerre et d’escadres de bombardiers au Moyen-Orient dans la région du Golfe doit être pris au sérieux. Ainsi, Le Parisien Libéré révèle dans son édition du 24 Mai la décision de Trump en ces termes : « Nous voulons être protégés au Moyen-Orient » : le président américain Donald Trump a annoncé ce vendredi le « déploiement de 1500 soldats supplémentaires au Moyen-Orient, dans un contexte de tensions entre les États-Unis et l’Iran ».

Toutes les guerres tuent par milliers et conduisent au chaos, à un accroissement du terrorisme. Elles ont récemment mis à feu et à sang tout le Moyen-Orient, la région subsaharienne et au-delà.

Pour éviter une nouvelle guerre, demandons que les gouvernements du monde entier, en particulier ceux de l’UE et pour nous la France (1) mais aussi les Nations Unies :

  • appellent explicitement et sans ambiguïté les USA à cesser la course à l’affrontement avec l’Iran
  • déclarent clairement qu’ils n’accepteront aucune action militaire décidée par Trump contre l’Iran
  • défendent l’accord nucléaire avec l’Iran, contre la dénonciation unilatérale par les USA
  • refusent le survol de l’Union Européenne par des avions de l’US Air Force
  • répondent par des contre-mesures effectives de manière à protéger et maintenir le commerce avec l’Iran

NON à l’escalade de la guerre économique et NON à toute intervention militaire. Priorité au dialogue !

La France et l’Union Européenne doivent continuer à faire entendre leurs voix (2) pour le respect de l’accord sur le nucléaire iranien et des solutions apaisantes pour toute la région, en agissant pour le respect des droits du peuple palestinien et en reconnaissant l’État de Palestine en stoppant toute vente d’armes à l’Arabie Saoudite.

NON aux ventes d’armes à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis

Il faut mettre fin au le scandale persistant et insupportable de la vente d’armes par la France à l’Arabie Saoudite et aux Emirats, armes dont il est prouvé maintenant qu’elles contribuent à tuer des civils au Yémen. Ces armes exacerbent le conflit, tuent des milliers de personnes et participent à affamer la population du Yemen. La France viole le Traité sur le commerce des armes (TCA), par lequel la France s’est engagée à ne pas autoriser de transferts d’armement s’il existe un risque important que ces armes soient utilisées pour commettre ou faciliter des violations graves des droits humains et du droit international humanitaire.

Le Mouvement de la Paix

  1. Déclaration sur le Plan d’Action Global Commun de la Haute Représentante de l’Union Européenne et des ministres des Affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni (4 mai 2019) : « Nous regrettons profondément la réimposition de sanctions par les États-Unis après leur retrait du Plan d’action global commun. Nous demeurons profondément convaincus que le Plan d’action global commun est essentiel pour accroître la stabilité et la sécurité dans la région du Moyen-Orient. Le Programme d’action commun fonctionne et remplit son objectif, comme l’a confirmé l’Agence internationale de l’énergie atomique dans 14 rapports. ».
  2. L’accord sur le nucléaire Iranien a été signé le 14 juillet 2015 à Vienne, entre l’Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (États-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni), plus l’Allemagne, après 21 mois d’âpres négociations. Il a été entériné par le Conseil de sécurité de l’ONU le 20 juillet 2015 et est entré en vigueur le 16 janvier 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives