Bretagne et Grand Ouest

Les samedi et dimanche 26 et 27 janvier, 106 rassemblements pour le climat se tiennent dans l’Hexagone et dans les Dom-Tom. Des marches, des chaînes humaines, des agoras… Suite à l’engouement suscité par les marches du 8 septembre, 13 octobre et du 8 décembre 2018, le mouvement combine différents modes d’action, sous l’impulsion des collectifs citoyens et des association environnementales et climatiques.

À Paris, ce dimanche 27 janvier, la mobilisation prendra la forme d’une grande agora sur la Place de la République. De 14h à 17h, des débats seront organisés autour des cinq thèmes suivants : « fin du monde / fin du mois », « le grand débat », « désobéir pour le climat », « mobilisation étudiante », « changer sa ville ». Dans d’autres villes ce sont des marches et manifestations.

Pour le Mouvement de la Paix JUSTICE CLIMATIQUE, JUSTICE SOCIALE ET TRANSITION PACIFIQUE ONT DES DESTINS LIÉS

En effet, les luttes pour la justice, la paix et le mieux vivre sont légitimes et pas contradictoires avec la lutte contre le dérèglement climatique. Bien au contraire, les richesses et les ressources financières doivent aller prioritairement à la satisfaction des besoins sociaux, à l’éradication des fractures sociales et à la lutte contre le dérèglement climatique, pour construire un monde de paix et éviter les pires catastrophes et guerres à venir y compris les « guerres climatiques ». Les 37 milliards d’€ sur 6 ans prévus dans la loi de programmation militaire pour des armes nucléaires illégales et dangereuses, doivent être affectés à la justice sociale et à la justice climatique.

extrait d’un communiqué du mouvement de la Paix en date du 6 décembre 2018

la marche pour le climat à Rennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives