Bretagne et Grand Ouest

Corinne Rey, "Coco"

Coco : la paix bordel, c'est trop demander ?Nombreux sont ceux qui connaissent sa signature de quatre lettres, COCO, et ses dessins dans Charlie hebdo, l’Humanité, l’Écho des savanes ou les Inrocks notamment. Pour l’anecdote, le contact avec la jeune dessinatrice de presse a été pris sur « Twitter » et sa première réaction fut de nous dire que la colombe était « cul-cul plan-plan ». Comme on a de l’humour, et qu’on connaît l’esprit Charlie, on lui a répondu que c’était bien pour cela qu’on faisait appel à elle. Pour donner un nouveau plumage à ce symbole de Paix. Du coup, Coco lui a aussi donné un sacré ramage !

Pourquoi « Coco » ? D’abord parce que ses dessins sont percutants graphiquement et dans leur message. Ensuite, parce qu’à 35 ans, Coco est une rescapée, survivante d’un instant aussi horrible que bouleversant, une scène de guerre. Le 7 janvier 2015 c’est Coco qui, sous la contrainte, ouvre la porte aux frères Kouachi qui vont assassiner la rédaction de Charlie, parmi lesquels des amis du Mouvement qui nous offraient notamment des dessins. Elle est épargnée. Physiquement.

Il nous a semblé que ce serait un symbole fort de lui montrer que le Mouvement de la Paix apprécie son travail, est à ses côtés, pense à nos amis communs Charb et Tignous, et la considère comme une colombe… La sienne est en colère, un peu trop virulente diront certains, mais le temps est à la colère. Celle de constater que nous avons beau réclamer la fin de l’arme atomique, la mise en place d’une culture de paix, mais que non les dirigeants politiques semblent vouloir continuer leurs petites manigances destructrices.

Que Coco soit remerciée pour son trait d’esprit. Qu’elle sache aussi quelle sera toujours la bienvenue parmi nous.

Ses publications

  • [Collectif], Dégaze, François !, Paris, Les Échappés, 6 mars 2014, 143 p., 22 cm
  • Recueil de caricatures parues dans les colonnes de Charlie Hebdo. Liste des dessinateurs : Cabu, Catherine, Charb, Coco, Félix, Foolz, Honoré, Jul, Luz, Riss, Schvartz et Tignous.
  • Christophe Conte (textes) et Coco (dessins), Billets durs, la suite : je t’embrasse (toujours) pas, Paris, Robert Laffont, Les Inrockuptibles, 20 mars 2014, 299 p., 22 cm
  • Je reste zen !, 320 pp., Éditions J’ai lu – Librio, Paris, mai 2015
  • « Coco – Nature, culture et poil à gratter » par Virginia Ennor, Collection les Iconovores, chez Critères éditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives