Bretagne et Grand Ouest

Pourquoi, nous les peuples, nous devons agir auprès de l’ONU et de nos gouvernements pour obtenir la paix dans l’est de la République Démocratique du Congo et la fin du féminicide comme les paix et fin du féminicide demandent les femmes du KIVU!

Depuis 1996: plus de 5 millions de morts!, plus de 200 000 femmes violées! (une moyenne de 40 par jour!)

Comment, à notre époque, une telle hécatombe peut-elle passer inaperçue?

C’est pourtant la réalité des guerres cachées qui ravagent l’est de la République Démocratique du Congo (KIVU, Ituri….)

Pour plus d’information aller voir les reportages suivants:

Les femmes du Kivu en ont assez de ces violences subies. Elles ont lancé un appel mondial pour que nous les aidions à obtenir une paix durable pour toute la population de l’est de la République Démocratique du Congo. Elles veulent rentrer chez elles et vivre avec leurs familles en toute dignité.

Pour stopper le féminicide à l’est de la RDC et pour exiger la paix définitive dans la Région des Grands Lacs, nous vous proposons de signer et de faire signer cette pétition.

 

Les vrais raisons de ces violences

(Texte écrit par le collectif de Rennes de soutien à l’appel des femmes du Kivu pour la paix)

« Si bien des congolais sont morts dans la violence ou l’abandon … c’est surtout parce que les richesses de leurs terres aiguisent tous les appétits » dit Colette Braekman dans son livre « Les Prédateurs ». Cette région est en effet riche en cobalt, or, diamant, colombo-tantalite et pétrole. Elle poursuit en écrivant:

« Après le 11 septembre, il importe que l’ordre règne dans les banlieues du monde, et les puissances – États-Unis, France, Grande Bretagne – s’y emploient. Mais si les rôles ont été redistribués, si de nouveaux acteurs sont apparus, les ambitions demeurent, et les intérêts des populations continuent à passer au second plan. Le destin de cette région convoitée est exemplaire d’une configuration désormais planétaire. Et à l’heure de la mondialisation, la résistance des peuples du Congo est elle aussi exemplaire ».

C’est dans ce contexte que se déroulent les guerres cachées à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Elles ont pour but de vider cette région de ses populations afin de permettre aux puissances prédatrices de poursuivre aisément le pillage des matières premières de la région. Ainsi, les différents groupes, militaires ou miliciens, étrangers et nationaux sont armés gratuitement. Ils terrorisent et humilient les populations locales et ciblent prioritairement les enfants et surtout les femmes, qui sont les premières victimes.

Dans cette région, le viol de la femme est utilisé comme arme de guerre.

Les femmes sont, sans distinction d’âge, massivement violées et mutilées et ce le plus souvent en public. L’objectif est de les chasser de leurs terres ainsi que leurs familles. En effet, en s’attaquant à la femme, pilier de la société, c’est la destruction de toute la région qui est visée en obligeant la population à fuir afin d’exploiter librement les immenses richesses minérales de cette région.

Le collectif rennais de soutien à l’Appel des Femmes du Kivu pour la Paix: Angola Congo Bretagne (ACB), Mouvement de la Paix, Déclic Femmes, Maison Internationale de Rennes, Breizh Africa, Midaf, Amnesty International, UAIR…. Et des personnes à titre individuel.

Contacts: paix bretagne à gmail com ou ACB ml kingansi à free fr et kikakasindi à yahoo fr.

 

Achetez votre badge
badge du Festival Debout Tout le Monde
Rejoignez-nous
Faites un don

Voir le blog de soutien aux femmes de Kivu