Bretagne et Grand Ouest

Outre de nombreuses implantations militaires, la Bretagne « abrite » 90% des armes nucléaires françaises à travers essentiellement la base de sous-marins nucléaires de l »Île Longue à Crozon (où est basé la FOST: Force Océanique Stratégique). La base aéronavale de Landivisiau accueille quant à elle la composante aéroportée de la force nucléaire de la France.

Depuis vingt ans, la France a investi des centaines de milliards d’euros pour la modernisation de ses armes nucléaires (en violation de l’article 6 du traité de non-prolifération qui l’oblige à agir de bonne foi pour le désarmement nucléaire) par la mise en place de 4 nouveaux sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de Nouvelle Génération (SNLE-NG), 64 nouveaux missiles M45, 384 nouvelles bombes atomiques de type TN75, etc.

À travers ces programmes, achevés en 2010 pour les SNLE-NG, la France a une capacité de destruction d’au moins 4000 fois la bombe d’Hiroshima. Ces programmes ont coûté des dizaines de milliards d’Euros.

Le scandale du programme M51

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)
Ce document « à la gloire » du M51 a été établi par le lobby militaro-industriel. Il nous a paru bon de le mettre sur notre site car il permet de mesurer l’ampleur des coûts et d’un colossal détournement de l’intelligence travers la technologie militaire. Imaginons que tous ces ingénieurs travaillent dans le domaine de l’ingénierie médicale. Ce reportage atteste aussi de la violation du TNP par la France. En effet la France a signé ce traité et s’est engagée à travers l’article 6 du TNP à oeuvrer pour l’élimination des armes nucléaires. Pendant ce temps la France développe le programme M51 en contradiction avec ses engagements internationaux. Ces missiles chargés de 6 têtes nucléaires d’une puissance minimale de 100 fois la bombe d’Hiroshima constituent une menace pour la paix et la sécurité du monde.

Or, dès 2010, la France a lancé à Crozon un nouveau programme (le programme M51) en décidant de remplacer tous les missiles M45 par des missiles M51 et d’armer tous ces M51 de nouvelles bombes atomiques (TNN, têtes nucléaires nouvelles) destinées à remplacer les 384 bombes atomiques de type TN75. Le cout total du programme M51 a été évalué à 25-30 milliards d’Euros.

Non au M51!

Nous exigeons que la France arrête immédiatement le programme M51 et s’engage avec l’ONU et tous les pays signataires du TNP dans la mise en oeuvre de la convention d’élimination des armes nucléaires proposée par le secrétaire général de l’ONU et 75% des Etats à l’assemblée générale de l’ONU. Ce serait une contribution décisive pour un désarmement multilatéral et négocié.

81% des français sont pour la mise en œuvre d’une telle convention (sondage IFOP).

Des coûts à méditer

…Un IRM coûte 1 million € (on attend en France en moyenne entre 50 à 75 jours pour un rendez-vous IRM).

…Le coût total du programme M51 (missiles, bombes, aménagements de la base et des sous-marins, etc) est de l’ordre de 30 milliards € soit le financement pendant 20 ans de 18000 emplois d’enseignants et de 18000 emplois d’infirmières.

Pétition

Pétition à venir…

Je demande:
L’arrêt du programme M51 car ce serait une contribution forte à la mise-en-œuvre de la convention d’élimination des armes nucléaires voulue par 75% des États de la planète et 81% des français, mais aussi un moyen de financer des investissements utiles pour la Bretagne. »

 

Achetez votre badge
badge du Festival Debout Tout le Monde
Rejoignez-nous
Faites un don